Harakat Sisters

Splash of colors

Fraiches et pétillante, les Harakat Sisters n’ont pas fini de faire parler d’elles et de leur univers acidulé. Poussées par leurs proches, Sara et Nisrine lancent leur marque d’accessoires en 2011. Très vite, les créations rétro-pop des deux jeunes femmes rencontrent un franc succès ; une année seulement après le lancement de leur première collection, les soeurs se sont vu offrir un corner aux Galeries Lafayette. Cette distinction participe de la formidable envolée des Harakat Sisters qui apparaissent dès lors comme faisant partie du rang convoité de plus jeunes grandes créatrices de mode. 

harakat-sisters.jpeg

La particularité de leur style tient en les nombreuses sources d’inspiration desquelles s’imprègnent les deux soeurs. D’origine libano-marocaine, Sara et Nisrine ont été baigné dans le multiculturalisme depuis leur tendre enfance, leur offrant ainsi un intérêt certain pour le mélange des esprits et traditions, dont elles savent tirer toute la fantaisie nécessaire à leurs réalisations. Imprégnées de cet univers ouvert, les Harakat Sisters ont compris les richesses dont regorgent les terres lointaines ; aussi puisent-elles leur inspiration de leurs voyages. Véritables globe-trotteuses, les créatrices se plaisent à intégrer les arts locaux de leurs destinations à leurs accessoires. Les couleurs flashy dont elles raffolent participent du caractère moderne de leurs pièces et sont devenues le cachet de la marque. 

Sacs ou bijoux, les produits des deux soeurs résultent d’un travail manuel soigné, faisant de chaque pièce un objet unique. Ainsi, la fouge partagée des deux soeurs leur ont permis de se faire une place dans le monde des grands, les intégrant parfaitement à la mouvance jeune et dynamique des entrepreneurs révolutionnant la scène créative marocaine. Fortes de leurs formations d’architecte et de mode, suivies respectivement de Sara et Nisrine, les Harakat Sisters offrent à leurs créations une force tirée d’un savoir faire harmonieux et complémentaire, participant de leur succès. 


Si vous deviez tout quitter et partir du jour au lendemain, qu’est-ce que vous emporteriez avec vous? Vos objets fétiches, vos bouquins préférés, votre chat? Préparez vos Harraga Bags et racontez-nous leurs histoires…


  • Nom: Sarã Harakat

  • Age: 22 ans

  • Localisation: Paris

  • Occupation: Etudiante en architecture / Créatrice d’accessoires

  • Pochette Oum Kalsoum by Sara’s Bag
  • Photos polaroids: ma première exposition photo à Casablanca en juillet 2011 dans le cadre de la Youth’s talking, ”Splash of colours” : le lancement de Harakat Sisters, Nuit de la mode #3 aux anciens abattoirs de Casablanca, …
  • Collier en argent chiné chez antiquaire au centre ville d’Istanbul
  • Une vielle malle que j’ai trouvée jetée près du canal de l’Ourcq à Paris, elle était dans un sale état. Je l’ai prise, l’ai nettoyée, et maintenant je m’en sers pour ranger mes photos et coups de coeur
  • Livre ”101 things I learned in Architecture School” de Matthew Frederick acheté à Copenhague il y a deux ans lors d’un voyage dans le cadre de mes études
  • CD de Fairouz ”Eh Fih Amal”, acheté à la fin de son concert  en décembre 2011 à Beyrouth
  • Photomaton de ma soeur et moi à Dakar
  • Carnet de voyage de mon séjour d’un mois en Inde , dans le cadre d’un workshop organisé par mon école d’archi
  • Mon premier appareil photo argentique, (Nikon)
  • Lunettes John Lenon chinées aux puces de Saint-Ouen, à Paris
  • Prototype de notre première carte de visite ” Harakat Sisters
  • Macbook Pro (Apple)
  • Porte monnaie avec l’illustration de l’ancien port de Beyrouth dans les années 1940
  • iPhone (Apple)
  • Pochette multicolore brodée à la main avec des pompons en laine, achetée à Mumbai
  • Nom: Nisrine Harakat

  • Age: 18 ans

  • Localisation: Paris

  • Occupation: Etudiante en Prépa Art

  • Pochette K-ssetta de notre dernière collection
  • UneAquarelle qui m’accompagne partout où je vais
  • T-shirt The Beatles
  • Carnet dont je ne peux pas me séparer. On y trouve mes références d’artistes, des dates d’expo/concerts, des idées que j’aimerais développer ou tout simplement mes To-Do lists
  • Pièces de monnaies marocaines des années 40 trouvées chez un antiquaire à Essaouira
  • Noeud papillon en daim pour cheveux
  • Montre vintage Casio chinée dans un marché à Dakar
  • Sleepers Repetto bleu électrique
  • L’indispensable iPod avec plus de 1000 chansons, on y trouve de tout, de Chico Buarque à Metronomy en passant par Gotan Project
  • Collier Harakat Sisters réalisé avec des matériaux chinés entre Istanbul et Dakar
  • Photo polaroid prise pendant la Fashion Week Paris
  • Boule spirituelle indienne
  • Fil de couture couleur néon
  • Appareil photo Kodak trouvé aux puces de Beyrouth